Vie sauvage de Cédric Kahn renoue avec le drame des parents déchirés

Vie Sauvage affiche

 Minute rédigée par Frédérique Doucet 

Nora en a assez de vivre comme ça. D’abord nomade puis semi-nomade, elle rêve maintenant d’une maison. Comment l’en blâmer ?

Alors un jour, dans un acte longuement prémédité, profitant de l’absence de son mari, elle quitte la caravane conjugale en emportant avec elle ses trois enfants. Le verbe vous choque ? Je l’ai choisi à dessein. Ils ne comprennent pas ce qui se passe, tentent de résister. À sept et huit ans, on n’a pas voix au chapitre.

Dans le pavillon des grands parents où ils se sont réfugiés, Paco, le père, tente de les récupérer. Nora n’a pas le droit de le priver de ses enfants. Comme on le priverait de dessert ou de télévision.

Quant aux enfants, ils sont en porte à faux. Ils regardent d’abord par la fenêtre puis s’échappent pour rejoindre leur père, vite rattrapés par la police puis la justice.

Inique, cette justice, puisqu’elle confie d’office les enfants à la mère parce que…  c’est la mère. Tout semble ensuite rentrer dans l’ordre. Le père aura un droit de visite. Normal.

Lors de vacances scolaires, il vient les chercher et c’est le début d’une longue cavale. Dix ans. Ils vivent dans la caravane d’abord puis dans différentes communautés plus ou moins hippies. Élèvent des animaux, reconstruisent des maisons de pierres, vivent comme ils peuvent mais ne se laissent pas avaler par la société de consommation. Ils sont en communion avec la nature. Ils sont les derniers Indiens. Est-ce un crime ?

Les enfants changent plusieurs fois de prénom, apprennent un scénario impliquant la mort de leur mère et sursautent ou se sauvent chaque fois qu’ils aperçoivent une voiture de police.

En grandissant, jouer aux Indiens les lasse. Ils voudraient vivre leur vie, être comme les autres, ne plus mentir et se cacher. La révolte gronde. Le père accepte qu’ils partent de leur côté.

Il sera bientôt arrêté par la police. Il risque gros.

Les adolescents vont revoir leur mère. De nouveau, le combat. Elle les veut, on les lui a volés si longtemps. Il les veut aussi et pour ça ira en prison. Peut-on demander à des parents de renoncer à leurs enfants ? Peut-on demander à des enfants de choisir entre leur père ou leur mère ? Appartiennent ils à l’un ou à l’autre comme des marchandises ?

Je ne vous dévoile pas la fin, vous irez la découvrir vous-mêmes.

Ce film s’inspire d’un fait réel.

Cédric Kahn, Vie sauvage, film français sorti en salle le 29 octobre 2014.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *