Lettre contre la suppression des épreuves orales d’admission de l’agrégation interne d’espagnol

Lettre des enseignants chercheurs en charge de la préparation de l’agrégation interne d’espagnol de l’université Paris Nanterre contre la suppression des épreuves orales :

 

Enseignants et Enseignants-chercheurs du département d’Espagnol LLCER de l’Université Paris Nanterre en charge de la préparation des concours de l’agrégation interne pour l’Académie de Versailles.

Le 31 août 2020
À l’attention de :
Monsieur Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Éducation Nationale, Madame Anne-Sophie Barthez, Directrice Générale de la DGESIP, Madame Caroline Pascal, Cheffe de l’IGESR,
Monsieur Vincent Soetemont, Directeur Général de la DGRH,

Objet : Suppression des épreuves orales de l’agrégation interne d’espagnol

Nous, signataires de la présente lettre, impliqués dans la préparation à l’agrégation interne d’espagnol à l’Université Paris Nanterre, tenons à manifester notre attachement aux concours internes de recrutement de l’enseignement du second degré tels qu’ils sont prévus, avec des épreuves écrites d’admissibilité et des épreuves orales d’admission. Mais nous tenons aussi à faire part de notre désapprobation quant aux décisions prises lors de la dernière session au vu de la situation sanitaire.

Dans le cadre d’un recrutement d’enseignants de langue vivante, les épreuves orales constituent un moment essentiel pour évaluer des compétences qui ne peuvent l’être à l’écrit et qui garantissent le niveau élevé d’exigence attendu chez des enseignants du secondaire, chargés le plus souvent de formation continue. Alors même qu’ont pu se tenir les épreuves orales des agrégations externes, la suppression des oraux de l’interne apparaît comme une mesure injustifiée.

Si le contexte de l’épidémie de la COVID-19 qui a marqué ces derniers mois a rendu difficile la prise de décision, le choix de la suppression des oraux à la sortie du confinement semble inadéquat et ne tient pas compte, en outre, de la situation des candidats de l’agrégation interne ni de celle des enseignants et enseignants-chercheurs, qui interviennent dans la formation de ce concours. Pendant deux mois, et dans des situations très difficiles -tant personnelles que professionnelles- les candidats ont mené à bien une préparation des épreuves orales prévues, dans un premier temps, à la rentrée 2020 ; de leur côté, les formateurs ont eu à cœur de les soutenir et de les accompagner en poursuivant des entrainements réalisés en visioconférence.

Le changement brutal de décision, en juin 2020, sans qu’aucune concertation ait eu lieu avec les équipes pédagogiques, ni avec les membres du jury, montre un mépris envers notre profession et une méconnaissance de la réalité. Tant les candidats admissibles (10 dans notre université) que les formateurs sont consternés par les mesures adoptées et par le mode de

communication -les media- pour les annoncer. Aux sentiments d’injustice et d’abattement sur le moment, s’impose à présent celui de la défiance.

En ce jour de rentrée scolaire, nous tenons d’ores et déjà à rappeler notre extrême vigilance quant au maintien de toutes les épreuves, écrites et orales, des concours internes pour les sessions à venir.

Signataires

Marie-Carmen Alquier, Prag, ancien membre du jury de l’agrégation interne d’espagnol, ancienne formatrice AIE
Zoraida Carandell, PR
Christophe Couderc, PR, formateur AIE,

Stéphanie Decante, MCF, formatrice AIE, membre du jury de l’ENS de Paris (épreuves de spécialité espagnol)
Emmanuelle Sinardet, PR, formatrice AIE
Paola Garcia, MCF, membre du capes d’espagnol

César Garcia de Lucas, MCF
Jean-Stéphane Duran, MLCF, ancien préparateur de l’AIE et ancien membre du jury du CAPES Jean-Baptiste Gauthier, formateur AIE
Lina Iglesias, formatrice AIE et responsable pédagogique de la formation AIE
Christine Lavail, formatrice AIE, ancien membre du jury de capes d’espagnol et de l’agrégation interne d’espagnol
Marie Lecouvey, MCF
Caroline Lepage, PR, formatrice AIE, membre du jury de l’agrégation externe d’espagnol Béatrice Ménard, MCF, formatrice AIE
Alexandra Oddo, PR, responsable agrégation externe d’espagnol, ancien membre du jury de l’agrégation externe d’espagnol
Amélie Piel, MCF, ancien membre du jury de l’AIE
Philippe Rabaté, MCF, formateur AIE, Membre du jury d’agrégation externe (2018-2021), Membre du jury de l’ENS de Paris (épreuves de spécialité espagnol)
Emmanuelle Sinardet, PR, formatrice AIE
Sylvie Turc, PR HDR
Eva Touboul, MCF, formatrice AIE, membre du jury du Capes externe/Cafep/3e concours (2013-2018 ; 2019-)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *