Communiqué S.L.N.L – Réforme du Capes

« Malgré l’annonce devant la CPU de Monsieur Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de reporter d’un an la réforme  de la formation des enseignant.e.s, la Société des Langues Néo-Latines tient à manifester son opposition farouche à cette réforme du Capes car elle réduit drastiquement la part disciplinaire dans les épreuves du concours mettant ainsi en danger la qualité du recrutement des futurs enseignants à un moment où, précisément, la dégradation des conditions d’exercice du métier de professeur entraîne une baisse particulièrement inquiétante du nombre des candidats se présentant aux concours ».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *