Écritures et représentations de l’intime

En ce premier jour de l’année, nous avons le plaisir de vous annoncer la parution du numéro 8 de L’Entre-deux qui compte 30 articles répartis en 3 dossiers – Écritures et représentations de l’intime, El franquismo en la nivela gráfica (2000_2020) et Transgresión de la norma en Juan Ramón Jiménez – que vous pourrez retrouver à l’adresse suivante :  https://lentre-deux.com/index.php?b=numero8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intitulé « Écritures et représentation de l’intime », le premier dossier, coordonné par Mireille Demaules et François Raviez, propose une plongée dans les manifestations de l’intime depuis l’Antiquité – c’est-à-dire avant même l’apparition de cette notion – jusqu’au XXIe siècle, à travers le croisement de perspectives littéraires, esthétiques, anthropologiques et psychanalytiques. Les contributions portent sur les éléments qui dénotent une « impression » ou des « effets » d’intimité révélant parfois un entrelacement ou une opposition entre la sphère du public et du privé, entre l’histoire sociale et l’histoire personnelle. De même abordent-elles la question des supports – textuels, iconographiques – de cette « intériorité » qui prend forme sous le regard de l’Autre mais aussi dans le rapport à soi-même.

Coordonné par Jaime Céspedes le deuxième dossier, « El franquismo en la novela gráfica (2000-2020) », présente les résultats d’une réflexion consacrée à la reconstitution de l’histoire du franquisme dans la bande dessinée contemporaine. Fondés sur l’analyse des enjeux socio-culturels, mémoriels et didactiques des œuvres ainsi que sur celle des procédés d’articulation entre texte et images, les articles de ce dossier montrent comment les dessinateurs et les scénaristes redonnent vie à certaines figures de la période franquiste, telles que des dessinateurs, des médecins, des combattants de la Guerre civile ou des militantes et mettent au jour diverses représentations de l’oppression franquiste, comme celle des orphelins de l’Auxilio Social, des femmes, des prisonniers ou des homosexuels.

Le troisième dossier, intitulé « Trangresión de la norma en Juan Ramón Jiménez » et coordonné par Daniel Lecler et Arturo Sánchez Mercadé, s’incrit dans la continuité de celui qui était paru dans le numéro 4 de L’Entre-deux de décembre 2018 en proposant une nouvelle approche de l’œuvre du poète andalou. Il s’agit ici de mettre en valeur la liberté créatrice de Juan Ramón Jiménez non seulement à travers les thèmes qu’il aborde mais aussi les formes qu’il adopte. Les auteurs s’attachent ainsi aux idées « hors normes » véhiculées par les textes juanramoniens sur le monde, la société, la philosophie, la religion ou la création poétique tout en distinguant les divers procédés de transgression mis en œuvre, tels que le détournement, le paradoxe, l’antithèse, la contradiction ou la surprise.

Voir en ligne : https://lentre-deux.com/index.php?b=numero8

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *